Menu

Agadez est une ville très ancienne, habité dès le XIème siècle d’abord par des tribus Haoussa, puis par des Berbères avant que les Touaregs ne viennent aussi s’y sédentariser. Agadez est un carrefour d’échange de commerce caravanier entre l’Afrique du Nord et l’Afrique du Sud du Sahara.


Des luttes fratricides e l’instabilité permanente entre les tribus Touareg ont amène entre trois grandes formations entraînèrent le déclin progressif de la ville. Agadez démarrait une décadence qui durera jusqu’à la fin du 19éme siècle. Des écrivains arabes rapportent de l’importance du centre de commerce d’Agadez déjà.
Le sultanat de l’Aïr est créé vers 1405, mais ce n’est que vers la moitié du XVème siècle qu’Agadez  fut choisie comme sa capitale.
Le développement  de la ville socioéconomique d’Agadez et de sa position géographique lui a permis d’occuper une place importante  dans le rayonnement des cultures sahélo saharienne et Islamique. Cela témoigne du brassage des populations et des cultures notamment à travers son architecture, son artisanat Touareg
AGADEZ, tire son origine de la langue Tamajegh ou Touareg,  du mot ‘’Tégadezt’’qui signifie ‘’faire escale ou rendre visite au Sultan’’.
Dès le XVIIème siècle, de grands mouvements de population vers le sud, Une période de, conquêtes glorieuses finit aussi par déstructurer le Sultanat de l’intérieur et vers la fin du 17éme, Avant la pénétration  et L’arrivée l’administration coloniale en 1900, des explorateurs Européens ont découvert   puis séjournée à Agadez, dont L’Allemand Henri Barth en octobre 1850.


La colonisation Française se fait avec violence et la répression s’est accentué avec la révolte de Kaocen  1917.
Les années suivantes sont marquées par l’indépendance et l’instabilité politique, la mise en place de la démocratie, les élections, les rebellions et la décentralisation sur une ère pacifique qui permit à nouveau à Agadez de reprendre un rôle important de carrefour des migrations et d’échanges pour toute la région  et du rayonnement de sa culture à travers le désert du Sahara, le Maghreb et l’Afrique Noire.

Une fascinante position qui fait son charme sa popularité, sa convivialité, Capitale de cette vaste (52% du territoire) région du nord appeler Aïr ou Abzine, la ville d’Agadez symbolise tout cela aujourd’hui, la tradition et la modernité, la paix et le progrès.
Crée en  la ville d’Agadez est érigée en commune urbaine conforment  à l’ordonnance N° 2010 -54 du 17 septembre 2010 portant  Code Générale des Collectivités Générales de la République du Niger, qui consacre  la décentralisation des communes.

La commune d’Agadez couvre aujourd’hui  une superficie de 600 km² avec une population de  118 240 habitants au dernier recensement général de la population et de l’habitat (RGP/H) en 2012 et  un taux d’urbanisation de 49,99%.Une ville en pleine croissance démographique, économique  et urbaine.

 

La ville d’Agadez est située en bordure du désert du Sahara et plus particulièrement du désert du Ténéré. Elle compte 20 quartiers, 12 villages  et  hameaux  trace d’une organisation socio traditionnelle de la chefferie traditionnelle sous l’autorité du Sultan de l’Aïr, symbole de la paix sociale,  gardien de la coutume et du pouvoir religieux.